J'ai testé·Lifestyle

Un saut à l’élastique en tandem

C’est lors d’un weekend ressourçant dans les Vosges que je suis allée avec C. faire un saut à l’élastique! En tandem qui plus est.

En tandem ça veut dire quoi? On est attaché côte à côte et chacun tient le baudrier de l’autre dans le dos (avec une seule main). La main restée libre doit être levée sur le côté pendant le saut. On doit être synchro pour se lancer dans le vide, et bien tenir le baudrier de l’autre pendant toute la durée du saut.

J’appréhendai le saut mais sans plus, un petit stress normal, comme lorsque l’on fait quelque chose pour la 1è fois. Une fois arrivés sur le site, on découvre la passerelle de lancement, et là le stress monte d’un cran. C’est haut quand même… En bas : une toute petite rivière, au-dessus de laquelle est installé un filet pour se réceptionner à la fin du saut et se détacher. On observe les quelques personnes qui effectuent leur saut. Leurs cris et leurs sourires redonnent du peps et de l’envie! Excitation mêlée d’appréhension! On est stressés mais on a hâte!

On monte sur la passerelle. Arrivés en haut le guide nous pèse car il y a un certain poids à ne pas dépasser (rapport à la capacité de l’élastique). Il nous briefe sur le saut, nous donne quelques consignes de sécurité assez sommaire finalement. Je m’attendais à beaucoup d’explications techniques et de « warnings » mais au final c’est assez cool. Je vois que C. en mène de moins en moins large… Ça me fait bien rire, lui qui était plutôt détendu jusque là.

On enfile les baudriers. Cette fois ça y est, on va vraiment sauter, on ne peut plus faire demi-tour (et puis on a déjà payé alors). Il faut se motiver à fond. Mes jambes flageolent un chouia et mes mains commencent à être moites. Vivement que tout ça soit terminé, me dis-je. Dernières consignes du guide qui nous explique comment nous détacher une fois qu’ils auront détendus l’élastique et que l’on se sera réceptionné sur le filet.

On se positionne sur la rampe du saut, on est côte à côte, les pieds à moitié dans le vide, talons sur la passerelle, on ne regarde pas trop en bas (mieux vaut pas après réflexion…). On écarte les bras… Le guide nous dit de regarder au loin… Puis compte jusqu’à 3… On bascule lentement en avant, et là je ferme les yeux tandis que je crie tout en tombant dans le vide. Lorsque je les rouvre, on est sur le 1er rebond, plein de sensations, je ne vois plus rien, ou plutôt ce que je vois ressemble à rien, des arbres à l’envers et un paysage chamboulé dans tous les sens, je ne fais que ressentir une grande bouffée d’air frais, je ris et je suis soulagée. I dit it!!

On se réceptionne doucement sur le filet, on se détache et on réalise, waouh! C’était grandiose et ça donne la pêche!

Je referais un saut à l’élastique, c’est sûr, mais en solo cette fois, car d’après le guide, les sensations sont beaucoup plus intenses. J’ai hâte!

L’adresse: Bol d’air, 78 rue du Hohneck, 88250 La Bresse. C’est une base de loisirs où l’on peut faire de l’accrobranche, de la tyrolienne, bref pas mal d’activités « nature ».

Le prix: 78 euros en tandem, 39 euros en solo

http://www.bol-d-air.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s